Les feux de brousse : des pratiques locales aux régimes de feu. Une approche par simulation spatiale

Résumé : Les régimes de feu sont des éléments importants des dynamiques environnementales globales (climat, végétation, ...) mais notre compréhension de ce phénomène reste aujourd'hui éparse (Bowman et al., 2011). Malgré de plus en plus de données de télédétection globales et fines, et de plus en plus de descriptions locales mettant en lumière la dimension locale et humaine des feux, ce phénomène complexe interroge encore les communautés scientifiques. Les questions de variabilités à travers les échelles (du local au global) et les barrières entre les disciplines expliquent notamment notre connaissance partielle du contrôle humain sur les régimes de feu. Cela est notamment illustré par le cloisonnement des études, avec certaines qui se focalisent sur les conséquences des incendies («impact du feu») alors que d'autres portent uniquement attention aux causes des incendies (« pratiques du feu »). Nous présentons ici un modèle dynamique de feu dans les systèmes de savane d'Afrique de l'ouest, avec pour objectif de simuler les régimes de feu, des pratiques aux impacts, du local au régional. La question du moment et de l’espace choisi pour mettre le feu est fondamentale dans ces milieux. En effet, c’est bien le contexte au moment de la mise en feu qui va orienter la dynamique spatiale du feu, son comportement et ses effets sur la végétation. Un feu mis dans un espace aura des effets complètement différents s‘il est mis au jour J ou au jour J+10. A Jour J + 10, la strate graminéenne sera plus sèche, le feu se propagera plus rapidement, de manière plus intense, permettant alors aux flammes d’affecter la strate arborée modifiant alors la végétation de manière plus durable. Il est ainsi difficile de lutter ou de bien d'appréhender les effets du feu à des échelles régionales puisque ses effets ne peuvent être interprétés qu'en fonction des contextes locaux. Les feux de végétation sont mis par les habitants pour différents usages (élevage, chasse, nettoyage,…). Reste à comprendre ces régimes de feux, la manière dont les sociétés les utilisent, quelles en sont les motivations, les modalités (contrôle collectif, pratique préventive,…), les espaces et les moments choisis pour brûler la végétation des brousses (Bird et al., 2008 ; Laris et al., 2011). Pour cela un modèle multi-agents (sous Netlogo) a été produit (Mattews et al., 2007), il repose sur une zone d'étude située à l'ouest du Burkina Faso et intègre des données biophysiques (climat, données pédologiques), de couverture du sol et des scenarios de gestion des incendies basés sur des enquêtes de terrain. Les résultats et leurs interprétations se fait par la comparaison des données simulées aux données issues de capteurs satellitaires. S'il semble possible de modéliser le signal des feux à différentes échelles, les simulations offrent une vision contrastée de l'influence de la gestion des feux au niveau local sur les régimes de feux régionaux observés dans ces savanes. La densité et la fréquence de mises à feux sont des règles locales sensibles, capables de modifier clairement les régimes d'incendies produits malgré un système biophysique ici déterministe. Ce travail, du terrain à la modélisation, semble alors être une démarche complémentaire des travaux menés en télédétection pour décrypter les relations entre feux et paysages.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-angers.fr/hal-02320108
Contributeur : Sébastien Caillault <>
Soumis le : mardi 22 octobre 2019 - 13:49:56
Dernière modification le : vendredi 25 octobre 2019 - 01:52:28

Identifiants

  • HAL Id : hal-02320108, version 1

Citation

Sébastien Caillault. Les feux de brousse : des pratiques locales aux régimes de feu. Une approche par simulation spatiale. Theo Quant, Feb 2019, Besançon, France. ⟨hal-02320108⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21