Les « forêts classées » : questionner la permanence d’un périmètre colonial dans les paysages de l’ouest burkinabé.

Résumé : Les « forêts classées » sont des aires protégées qui depuis leur classement dans les années 1930 par l'empire colonial ont connu plusieurs fonctions. Si la littérature scientifique a régulièrement abordé ces espaces sur la base des textes officiels et des contextes géopolitiques, les études qui relatent l'histoire locale de ces lieux semblent plus rares et éparses. Les dynamiques passées et contemporaines dans ces espaces protégés sont parfois difficiles à appréhender de part leur dimension conflictuelle. Nous proposons ici de décrire la trajectoire d'une aire protégée à l'ouest du Burkina Faso à partir d'enquêtes menées sur le terrain et de deux ouvrages relatant des chroniques sociales de cette région. Comment les brousses et les forêts sont-elles perçues et décrites dans ces différentes sources ? L'analyse des représentations dans les ouvrages couplés aux enquêtes locales permettent de proposer une analyse de l'histoire environnementale de ces paysages en lien avec les contextes locaux. Ce recul historique permet notamment d'éviter l'opposition binaire entre territoires protégés et périphéries. En effet, si les formes paysagères peuvent laisser penser à une protection « sous cloche » a premier abord, il est possible d'observer que les pratiques de pâturages et de chasse deviennent désormais de nouvelles modalités d'appropriation locale de cet espace. Ces usages s'appuient sur des organisations sociales anciennes et dévoilent alors que ces périmètres hérités de l'époque coloniale continuent a être au centre des attentions dans ces paysages de l'ouest burkinabé.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02320150
Contributeur : Sébastien Caillault <>
Soumis le : mardi 22 octobre 2019 - 13:49:32
Dernière modification le : vendredi 25 octobre 2019 - 01:52:27

Identifiants

  • HAL Id : hal-02320150, version 1

Citation

Sébastien Caillault. Les « forêts classées » : questionner la permanence d’un périmètre colonial dans les paysages de l’ouest burkinabé.. Paysages et changements environnementaux dans l’Afrique coloniale française et portugaise, Apr 2019, Porto, Portugal. ⟨hal-02320150⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

14