Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

La formation des salariés et ses évolutions récentes : responsabilité des opérateurs, co-responsabilité ou simple injonction ?

Résumé : L’encouragement à la responsabilisation des salariés devient un vecteur important de ce que certains drh désignent par l’expression « salarié acteur de son développement de carrière ». Envisagée sous l’angle des nouveaux dispositifs individualisés de formation (DIF, VAE, etc.) proposés aux opérateurs de production, l’idée semble faire consensus aussi bien pour l’Etat que pour les employeurs. L’individu est responsabilisé. Ce modèle du salarié « acteur de sa formation » et coresponsable de son devenir professionnel n’est pourtant pas dénuée d’ambiguïté. Comment un individu peut-il déterminer les métiers qui seront porteurs dans cinq ou dix ans, alors que les entreprises elles-mêmes ont des difficultés à déterminer l’évolution des emplois ? La pression qui s’exerce sur les individus (« moins on sait où l’on va, plus on doit se prendre en charge ») ne conduit-elle pas à dédouaner l’entreprise qui reste pourtant le cœur de l’acquisition des compétences ? Ces évolutions tendent également à faire apparaître un individu très ambivalent, à la fois intéressé par la démarche compétences et par le fait de s’affranchir des contraintes d’une carrière statutairement tracée, appréciant l’autoformation tout en éprouvant son coût.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02494578
Contributeur : Benoît Raveleau <>
Soumis le : vendredi 28 février 2020 - 19:51:16
Dernière modification le : samedi 29 février 2020 - 08:31:33

Identifiants

  • HAL Id : hal-02494578, version 1

Collections

Citation

Benoît Raveleau. La formation des salariés et ses évolutions récentes : responsabilité des opérateurs, co-responsabilité ou simple injonction ?. Éducation permanente, Arcueil : Éducation permanente, 2011, 2 (187), pp.107-120. ⟨hal-02494578⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17