Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Former, se former à l’intention entrepreneuriale, au prix de quels défis pédagogiques ?

Résumé : La recherche sur l’enseignement et l’entrepreneuriat n’est pas un fait nouveau. Mc Clelland est le premier auteur à s’être intéressé, au début des années 1960, aux comportements entrepreneuriaux des étudiants. Mais l’éclosion d’études et de recherches sur la question a eu véritablement lieu durant la décennie 1990. Ainsi, dès 1996, Julien et Marchesnay comptabilisaient plus de 3000 publications par an sur le champ de l’entrepreneuriat, réparties dans une quarantaine de colloques et une vingtaine de revue spécialisées. Aujourd’hui, ce champ est devenu une discipline à part entière et s’est accompagné en parallèle d’une volonté par un nombre d’acteurs toujours plus important de développer l’esprit d’entreprendre chez différents publics et notamment chez les jeunes. On constate ainsi, depuis une dizaine d’années, que les écoles et les universités multiplient les programmes de formation à l’entrepreneuriat. Décrire les caractéristiques de ces formations, et clarifier la variable même d’entrepreneuriat nécessiteraient des développements dont l’exposé consommerait tout l’espace nécessairement limité qui nous est octroyé . Dans cet article, nous concentrerons surtout notre analyse sur la situation dans l’enseignement supérieur en interrogeant la posture du pédagogue qui met son action au service du développement de l’intention entrepreneuriale des étudiants. Cet aspect ne se limite pas à identifier les difficultés pédagogiques rencontrées par le formateur pour susciter un esprit entrepreneurial. Nous posons aussi ici la question des écueils d’une pédagogie du projet et de l’entrepreneuriat lorsqu’elle prétend éveiller et développer chez l’autre sa créativité et son esprit d’initiative. Car, à l’instar de ce monstre dont Philippe Meirieu (1996) évoque la figure dans son « Frankenstein pédagogue », le risque existe que ce type de formation puisse se retourner contre l’étudiant lui-même. L’analyse des pratiques éducatives dans ce domaine servira à expliquer la difficulté de prédire l’intention entrepreneuriale et même de tenter de l’enseigner ou de la développer par des interventions éducatives pertinentes.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02494714
Contributeur : Benoît Raveleau <>
Soumis le : samedi 29 février 2020 - 09:10:36
Dernière modification le : lundi 6 juillet 2020 - 15:39:33

Identifiants

  • HAL Id : hal-02494714, version 1

Collections

Citation

Benoît Raveleau. Former, se former à l’intention entrepreneuriale, au prix de quels défis pédagogiques ?. Pratiques de Formation - Analyses, Université Paris 8, 2006, pp.131-145. ⟨hal-02494714⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27