Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

Usages sociaux et modèle d'adoption des SIG

Abstract : La problématique développée dans les chapitres 3 et 4 montre combien les Technologies de l’Information Géographique (TIG) ou technologies géomatiques offrent énormément de potentiel pour améliorer la performance des organisations. Mais, pour en profiter, encore faut-il réussir leur adoption, ce qui implique inévitablement une volonté et une stratégie organisationnelle visant des changements, parfois profonds, dans la dynamique de l'organisation sociale et professionnelle. La recherche devient donc essentielle pour mieux cerner et mieux comprendre les processus d'adoption des TIG et de changement organisationnel, et ainsi soutenir les façons d'intervenir et d'accompagner ces processus de changements (cette question est abordée au chapitre 6). Elle doit aussi idéalement, par la suite, viser au développement d'outils pour assister les décideurs afin qu'ils puissent être en mesure de déterminer ce qui est pertinent pour leur organisation. L’objectif principal de ce chapitre consiste à réaliser un état de l’art sur la problématique de la diffusion et de l’adoption des TIG. Une part importante des propos contenus dans ce texte débordent le cadre strict de l’information géographique et concerne plus généralement les « technologies de l’information », les « outils de communication » ou encore les « technologies interactives », qui se présentent à nous sous la forme d'objets techniques, et qui peuplent nos organisations. Sont en particulier analysés les différents modèles de diffusion et d’adoption des technologies de l’information remis régulièrement en perspective par rapport aux caractéristiques propres de l’information géographique. Plus spécifiquement, ce chapitre se propose d’analyser les facteurs (organisationnels, sociaux, culturels, spatiaux, etc.) qui conditionnent la diffusion et l’adoption des TI en général et des TIG en particulier. Nous nous intéressons plus spécifiquement aux aspects sociaux de ces technologies interactives de communication, dans un contexte où la médiation technique occupe une place cruciale dans les activités quotidiennes. À travers un questionnement centré sur l'usage des technologies - qui, souvent, semble être considéré comme allant de soi - nous étudierons la question de l'appropriation sociale de celles-ci et interrogerons le rapport des individus aux objets techniques - ainsi qu'à leur contenu - à la lumière de différentes approches théoriques et méthodologiques. Notre objectif consiste moins à défendre une thèse particulière qu'à faire état des différentes théories et méthodologies utilisées dans les recherches. Pour ce faire, nous nous aiderons du travail de Pierre Chambat publié en 1994 dans un article intitulé « Usages des TIC : évolution des problématiques » [CHA 94], article que nous utiliserons ici comme canevas pour notre synthèse. Ce travail est intéressant dans la mesure où il met en perspective les différentes approches de la sociologie des usages , en les faisant dialoguer. Nous reprendrons donc ces distinctions en présentant rapidement les approches de la diffusion et de l'innovation, pour insister davantage sur celle de l'appropriation. Cette dernière semble être en effet la moins bien documentée bien qu'elle regroupe une grande quantité d'études et de travaux de recherche.
Keywords : SIG appropriation TIC
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02495093
Contributeur : Benoît Raveleau <>
Soumis le : dimanche 1 mars 2020 - 07:24:59
Dernière modification le : lundi 2 mars 2020 - 01:26:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-02495093, version 1

Collections

Citation

Benoît Raveleau. Usages sociaux et modèle d'adoption des SIG. Stéphane Roche; Claude Caron. Aspects organisationnels des SIG, Lavoisier (coll. Hermès), pp.121-145, 2004, 2-7462-0961-6. ⟨hal-02495093⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13