Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Réflexions sur l’évolution de l’anthroponymie du XIIIe au XVIe siècle : fonctions, normes, valeurs sociales

Résumé : A partir d’une analyse des notices de l’ancienne collection des Testaments de l’Officialité de Besançon (1265-1560), l’auteur met en évidence la lenteur de l’instauration du surnom comme nom de famille héréditaire. Jusqu’au XVe siècle, il reste principalement un complément de désignation, un marqueur individuel pour dire l’histoire de la personne. A l’opposé, le nom de baptême était primitivement un marqueur de filiation dont la fonction consistait à inscrire l’enfant dans un héritage. Le basculement qui s’opère au XVe siècle touche aussi la perception que l’on se faisait du nom de baptême. Au bas Moyen Age, la réception d’un nom appelle la transmission au bénéficiaire des vertus et qualités du personnage référent et l’obligation concomitante pour le nouveau porteur de se montrer digne du modèle. Le nom de baptême est ainsi un enjeu majeur des relations à l’intérieur d’une communauté et un générateur de comportements sociaux.
Mots-clés : anthroponymie parrainage
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02564829
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : mercredi 6 mai 2020 - 04:21:27
Dernière modification le : mardi 6 octobre 2020 - 14:24:08

Fichier

nro_58_quemener.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-02564829, version 1
  • OKINA : ua16730

Citation

Pierre-Yves Quémener. Réflexions sur l’évolution de l’anthroponymie du XIIIe au XVIe siècle : fonctions, normes, valeurs sociales. Nouvelle Revue d'Onomastique, Société Française d'Onomastique, 2016, pp.179-233. ⟨hal-02564829⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

26

Téléchargements de fichiers

18