Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

L'enfantement de l'horreur dans une dystopie néo-théocratique: La Servante écarlate de Margaret Atwood et de Volker Schlöndorff

Résumé :

L'utopie est peut-être bien le lieu idéal d'une représentation des relations hommes-femmes telles qu'elles pourraient être. Par là, l'utopie remplit quelques-unes de ses fonctions essentielles : critique, compensatoire ou incitative. Elle dévoile son rapport problématique à l'histoire et au réel. Les utopistes peuvent parfois préconiser un bouleversement des rôles sociaux de l'homme et de la femme, et esquisser une complète égalité de statut entre l'un et l'autre. Mais un féminisme authentique doit-il renoncer au double postulat qui le fonde, à savoir la dualité des sexes et l'égalité des genres ?

Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02616639
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : dimanche 24 mai 2020 - 21:07:50
Dernière modification le : mardi 6 octobre 2020 - 14:16:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-02616639, version 1
  • OKINA : ua14165

Collections

Citation

Taïna Tuhkunen, Guyonne Leduc. L'enfantement de l'horreur dans une dystopie néo-théocratique: La Servante écarlate de Margaret Atwood et de Volker Schlöndorff. Inégalités Femmes-Hommes et Utopie(s), L'Harmattan, pp.131-144, 2017, Des idées et des femmes, 978-2-343-11339-5. ⟨hal-02616639⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17