Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

'Based upon a Life': The Biopic Genre in Question"

Résumé : « Inspiré d’une vie » : le genre biopic en question Définissant le biopic (film biographique/biographie filmée) comme la représentation de « la vie d’un personnage historique, passé ou présent », George F. Custen fait le constat que les stars et les célébrités sont également des « figures historiques emblématiques » dont l’image publique peut interférer avec le discours historique véhiculé par ces films (Bio/Pics, How Hollywood Constructed Public History, 1992). Plus récemment, Ellen Cheshire a demandé si ce genre « calomnié et incompris » constitue un genre à part (Bio-Pics: A Life in Pictures, 2015, p. 3). Le biopic est, en effet, à l’origine de nombreuses controverses, non seulement en raison de sa prétention à la véracité historique, mais par sa praxis de l’intertextualité et de la réflexivité, ses dichotomies sexuelles, ou bien son attachement, encore aujourd’hui, à la tradition hagiographique susceptible d’affecter les stratégies visuelles et narratives des récits de vie filmiques. Dans ce numéro de la Revue LISA/LISA e-journa, les auteurs explorent les divers mécanismes, modalités et conventions sur lesquels s’appuie la construction des « destins exceptionnels » à l’écran (cinéma/télévision). Outre le choix des personnages biographiés, il examinent le discours idéologique véhiculé par ce genre. Qu’il mette en scène des hommes et des femmes engagés dans une carrière politique ou artistique, le biopic semble présenter l’image d’une société qui valorise les valeurs de la réussite individuelle. Par ailleurs, et bien que se réclamant de sources authentiques (biographies, autobiographiques, récits historiques, documentaires, articles de journaux, etc.), le biopic est souvent décrié comme un genre populaire qui efface les frontières entre histoire publique et privée, entre récit historique et récit de fiction. Les contributeurs à ce numéro spécial de la revue LISA s’interrogent sur les mutations incessantes de ce genre problématique que Tom Brown and Belén Vidal qualifient de « gênant » dans The Biopic in Contemporary Film Culture (2014). Alors que le biopic s’articule à un discours historique à travers des « récits de vies », mettant souvent en avant l’intervention des figures politiques, d’autres biopics attirent l’attention sur des faits historiques à travers le récit des luttes identitaires ou politiques de figures minoritaires. Bien qu’il témoigne d’une tendance à fixer les idéaux, le biopic ne fige pas l’Histoire; il semble fouiller dans les failles des textes et des portraits iconiques, en problématisant la relation entre l’objet vu et le sujet qui regarde.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-02616648
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : dimanche 24 mai 2020 - 21:07:55
Dernière modification le : mercredi 14 octobre 2020 - 04:18:02

Fichier

based_upon_a_life_the_biopic_g...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-02616648, version 1
  • OKINA : ua13360

Citation

Delphine Letort, Taïna Tuhkunen. 'Based upon a Life': The Biopic Genre in Question". Revue LISA / LISA e-journal, Presses universitaires de Rennes, 2016, 34 (2), Non spécifié. ⟨hal-02616648⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

30

Téléchargements de fichiers

25