Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Voyage des plantes, voyages des hommes, mutations des livres : l’exemple du bois Brésil

Abstract : Roman historique évoquant l’entreprise de la France Antarctique, Rouge Brésil (2001) de J.-C. Rufin, renvoie par son titre au bois brésil dont les propriétés tinctoriales justifiaient l’intérêt européen. Par-delà un projet de type colonial s’y déploie une approche sensible de l’abondante forêt brésilienne. Les plantes ramènent cependant à l’Europe, sur un mode personnel (souvenir, objets importés) ou explicatif emprunté à deux auteurs du XVIe siècle, Thevet et Léry. Mais l’exotisme est limité dans le roman de Rufin par rapport à leurs écrits non fictionnels : à travers un personnage, Colombe, se dessine un idéal de fusion avec le milieu naturel.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03161914
Contributeur : Aude Nuscia Taibi <>
Soumis le : lundi 8 mars 2021 - 10:41:43
Dernière modification le : lundi 15 mars 2021 - 03:18:43

Identifiants

Citation

Isabelle Trivisani-Moreau, Aude Nuscia Taïbi, Camille Noûs. Voyage des plantes, voyages des hommes, mutations des livres : l’exemple du bois Brésil. L'esprit créateur, University of Minnesota / Johns Hopkins University Press, 2020, 60 (4), pp.9-21. ⟨10.1353/esp.2020.0047⟩. ⟨hal-03161914⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54