Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Ritualités dans la (dis-)continuité : agencements et petits arrangements de femmes converties à l’islam

Résumé :

La réappropriation de rites de passage islamiques que sont le mariage, l’aqîqa et la circoncision, par des femmes converties à l’islam, marque leur inscription dans un nouveau groupe d’appartenance. La mise en conformité de rituels traditionnels avec les exigences du renouveau islamique contemporain, tel qu’il prend forme en France, en sus de la négociation avec une culture héritée non islamique qu’elles mettent en oeuvre, s’apparente à un agencement de l’entre-deux qui participe, d’une part, à leur inclusion sociale au sein de la communauté de croyants et, d’autre part, à produire une nouvelle éthique religieuse. Toutefois, à la suite d’une volonté marquée de dé-culturer le religieux, de se distancier de rites perçus comme coutumiers et non valides sur le plan religieux, la fonction de rassemblement des ritualités se limite à un entre-soi religieux, car une mise à distance, voire une mise à l’écart des familles s’opère.

Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03255056
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : mercredi 9 juin 2021 - 11:49:39
Dernière modification le : vendredi 11 juin 2021 - 03:13:54

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Amélie Puzenat. Ritualités dans la (dis-)continuité : agencements et petits arrangements de femmes converties à l’islam. Théologiques, Faculté de théologie et de sciences des religions, Université de Montréal, 2013, 21 (2), pp.179-199. ⟨10.7202/1028467ar⟩. ⟨hal-03255056⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13