Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Évaluation de l’utilisation de la salle hybride sur l’activité de chirurgie en cancérologie rénale

Abstract : IntroductionLa néphrectomie partielle (NP) après embolisation des vaisseaux tumoraux en salle hybride (NPESH) combine l’embolisation des vaisseaux tumoraux et l’énucléation de la tumeur sous coelioscopie dans un même temps opératoire. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact de l’utilisation d’une salle hybride sur la prise en charge des patients traités par chirurgie pour une tumeur localisée du rein.Matériel et méthodesNous avons étudié, via la base de données uroCCR, tous les patients consécutifs pris en charge par néphrectomie partielle, dans un centre universitaire pour une tumeur du rein. Pendant la période 1, de 2011 à mai 2015, les patients ont été traités par néphrectomie partielle coelioscopique (NPC) ou ouverte (NPCO) classique. Pendant la période 2, de mai 2015 à mai 2019, les patients ont été traités par NPESH. Nous avons recueilli les caractéristiques des patients, des tumeurs, les données peropératoires et postopératoires. Ces données ont été comparées par des tests de Student et du Khi2.RésultatsQuatre-vingt-sept NP ont été réalisées pendant la période 1 et 137 pendant la période 2. Le score ASA des patients de la période 2 était plus élevé (p < 0,0001). La complexité tumorale et la taille tumorale médiane étaient similaires dans les deux groupes (p = 0,852 et p = 0,48). Le taux de complications pour les périodes 1 et 2 était de 55,2 % et 33,6 % (p = 0,002). Les complications étaient moins sévères dans le groupe 2 (p = 0,012). La durée médiane d’hospitalisation était de 8 et 4 jours pour les périodes 1 et 2 (p < 0,0001). Les marges chirurgicales positives étaient de 2 (2,3 %) et 6 (4,6 %) pour les périodes 1 et 2 (p = 0,713).DiscussionL’utilisation de la salle hybride a permis le développement de la NPESH qui est une technique fiable. Elle semble être une alternative intéressante à la néphrectomie partielle standard en permettant de limiter, le taux de complication et la durée de séjour.SummaryIntroductionPartial nephrectomy (NP) after embolization of tumor vessels (NPESH) in a hybrid room combines embolization of tumor vessels and enucleation of the tumor under laparoscopy in the same operative time. The purpose of this study was to assess the impact of the use of NPESH in the management of patients treated with surgery for a localized kidney tumor.Material and methodsUsing the uroCCR database, we included all consecutive patients operated in a university hospital for localized kidney tumor. From 2011 to May 2015, patients were treated by Standard Partial Nephrectomy (NPS) Laparoscopic or Open and from May 2015 to May 2019 by NPESH. We evaluated characteristics of patients, tumors, perioperative data and complications. These data were compared by Student and Khi2 tests.Results87 NPS were performed during Period 1 and 137 NPS were performed during period 2. The ASA score of patients undergoing NPESH was higher than NPS (P < 0.0001). The tumor complexity and median tumor size were similar in the two groups (P = 0.852 and P = 0.48). The complication rate for NPS and NPESH was 55.2% and 33.6% (P = 0.002). There were less severe complications in the NEPSH group (P = 0.012). The median length of stay was 8 and 4 days for the NPS and NPESH groups (P < 0.0001). Positive surgical margins were 2 (2.3%) and 6 (4.6%) for the NPS and NPESH group (P = 0.713).DiscussionNPESH is an efficient technique compared to NPS. It seems to be an interesting alternative to limit renal ischemia, complication rate and length of stay for the management of localized kidney tumors.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03292839
Contributeur : Accord Elsevier CCSD Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 22 août 2022 - 11:22:45
Dernière modification le : mercredi 31 août 2022 - 10:44:22

Fichier

S1166708720300312.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale 4.0 International License

Identifiants

Collections

Citation

C. Aubert, C. Rolley, M. Mauny, J. Heuveline, E. Silve, et al.. Évaluation de l’utilisation de la salle hybride sur l’activité de chirurgie en cancérologie rénale. Progrès en Urologie, Elsevier Masson, 2020, 30 (5), pp.288-295. ⟨10.1016/j.purol.2020.02.003⟩. ⟨hal-03292839⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13

Téléchargements de fichiers

4