Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Enseignement et perception de l’urologie à la fin du deuxième cycle des études médicales : état des lieux

Résumé : Objectifs Déterminer la perception de l’urologie par les étudiants en fin de deuxième cycle des études médicales (DCEM) et connaître leurs supports d’enseignement. Matériel et méthodes Un auto-questionnaire a été diffusé par internet à 1600 étudiants de 16 facultés au cours de leur dernier semestre de DCEM. Résultats Au total, 590 réponses ont été reçues (36,8 %). Dans notre population, 70,2 % des étudiants étaient des femmes. Parmi eux, 24,1 % avaient fait un stage en urologie. L’urologie était considérée comme une discipline médicale, chirurgicale et médicochirurgicale, respectivement par 3,7 %, 37,8 % et 58 % d’entre eux. L’urologie était considérée comme une discipline très importante, importante, peu importante et pas importante par 5,1 %, 54,4 %, 37,5 % et 2,4 % d’entre eux. Les supports d’enseignement les plus utilisés pour préparer l’examen national classant (ENC) étaient les polycopiés d’internat (45,3 %), les conférences d’internat (43,7 %), le polycopié national du collège d’Urologie (38,6 %) et les cours dispensés à la faculté (32 %). Les items d’urologie les mieux assimilés étaient les pathologies lithiasiques (86,3 %), les troubles urinaires du bas appareil (76,3 %) et les cancers urologiques (56,7 %). À l’inverse, seulement 34,7 % et 28 % considéraient leurs connaissances suffisantes sur la dysfonction érectile et la transplantation rénale. Enfin, 7,5 % exprimaient le souhait de devenir urologue. La réalisation d’un stage en urologie était associée au sentiment d’avoir acquis les connaissances pour débuter l’internat (p < 0,001) et au souhait d’être urologue (p < 0,001). Conclusion Contre toute attente, l’urologie était considérée comme une discipline médicochirurgicale importante par la moitié des étudiants en fin de DCEM malgré le faible nombre d’items dédiés à l’urologie dans le programme de l’ENC. Un tiers d’entre eux utilisaient le polycopié national du collège d’Urologie pour préparer l’ENC et un quart avait réalisé un stage en urologie.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03333611
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : vendredi 3 septembre 2021 - 10:14:49
Dernière modification le : mardi 7 septembre 2021 - 03:23:59

Fichier

bigot-2010-proguro-375.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Pierre Bigot, B. Campillo, Manuel Orsat, Jean-Christophe Bernhard, Romain Mathieu, et al.. Enseignement et perception de l’urologie à la fin du deuxième cycle des études médicales : état des lieux. Progrès en Urologie, Elsevier Masson, 2010, 20 (5), pp.375-381. ⟨10.1016/j.purol.2009.12.004⟩. ⟨hal-03333611⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

8

Téléchargements de fichiers

5