Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La production scientifique issue de la formation initiale à la faculté de médecine d’Angers entre 2002 et 2008 : de bonne qualité mais insuffisante

Résumé :

IntroductionL’activité de publication scientifique issue de la formation initiale est mal connue. Nous avons évalué la proportion des thèses et des mémoires de spécialité aboutissant à une publication, leur impact en termes de points SIGAPS et les principaux obstacles à la publication de ces travaux. Méthodes Les thèses de doctorat en médecine soutenues de 2002 à 2008 à la faculté de médecine d’Angers ont été recensées à partir du système universitaire de documentation (SUDOC), et les mémoires de spécialité directement auprès des diplômés. Les publications ont été recherchées dans Medline via Pubmed, ISI Web of Knowledge et dans les trois rapports SIGAPS de 2002 à 2008. Une enquête cherchant à connaître les obstacles à la publication a été lancée auprès de tous les directeurs de thèses et responsables de discipline impliqués. Résultats Cinq cent quatre-vingt-dix-huit thèses ont été soutenues, 311 (52 %) en médecine générale et 287 (48 %) en spécialités. Cent soixante-cinq thèses ont donné lieu à publication (28 %) dont 97 (16 %) indexés dans Medline via Pubmed (soit 11 % en médecine générale et 22 % en spécialité). Trente-trois de ces 97 articles (35 %) ont été publiés dans des journaux de haute qualité classés A, B ou C de la classification SIGAPS. Ces articles issus des thèses ont représenté 4,17 % du score SIGAPS du CHU calculé sur un total de 2088 articles au cours de cette période. Deux cent quatre mémoires de spécialités ont donné lieu à 69 articles (33,8 %), dont 50 (24,5 %) indexés dans Medline. Les taux de publication des mémoires de DES et de DESC ont été respectivement de 31 % (45/145) et de 40,7 % (24/59). Ils ont représenté 1,9 % (432 points) du score total SIGAPS. Les principaux obstacles ressentis pour la publication ont été le manque de temps des directeurs, l’éloignement des étudiants après la soutenance et le manque de moyens logistiques. Conclusion La production scientifique issue de la formation initiale à la faculté de médecine d’Angers a été de bonne qualité mais insuffisante quantitativement et peu contributive au financement du CHU malgré un nombre important de diplômés. Un soutien logistique mérite d’être envisagé afin de valoriser la production scientifique issue de la formation initiale.

Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03333630
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : vendredi 3 septembre 2021 - 10:15:24
Dernière modification le : mardi 7 septembre 2021 - 03:23:59

Fichier

baufreton-2012-lapressemedical...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Christophe Baufreton, Jean Chrétien, Florence Moreau-Cordier, François Moreau, Hadrien Portefaix, et al.. La production scientifique issue de la formation initiale à la faculté de médecine d’Angers entre 2002 et 2008 : de bonne qualité mais insuffisante. La Presse Médicale, Elsevier Masson, 2012, 41 (5), pp.e213 - e219. ⟨10.1016/j.lpm.2011.11.026⟩. ⟨hal-03333630⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

6

Téléchargements de fichiers

7