Arrêt de service programmé du vendredi 10 juin 16h jusqu’au lundi 13 juin 9h. Pour en savoir plus
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Féerie pour un scandale : l’art et la morale dans Lolita (1958) de Vladimir Nabokov

Résumé :

L’apothéose morale du personnage narrateur Humbert Humbert consiste en une mise en récit d’actes transgressifs, la pédophilie et l’inceste. Comment réconcilier l’art et la morale ? Dans la préface de Lolita, V. Nabokov pose, par l’entremise du préfacier fictif John Ray, un regard ambigu où le moralisme et le scientisme du clinicien s’entremêlent. Dans la postface rédigée par V. Nabokov, l’auteur revendique ouvertement ses choix esthétiques et affirme que Lolita n’est pas porté par une intention morale. La lecture détaillée de la postface révèle un auteur en butte au scandale qui éclate. Les choix poétiques sont donc explicités. La jouissance esthétique propre à l’art transcende ainsi le moralisme. V. Nabokov fait montre d’un formalisme rigoureux qui met en avant la pureté de l’art et son hétéronomie. Un mouvement dialectique fait vaciller les assises morales du lecteur confronté à l’immoralité du texte. Les arguments spécieux du narrateur font de Lolita un chef-d’œuvre de casuistique. Lolita propose au lecteur une surmorale qui trouve à s’exercer dans le sanctuaire de l’art.

Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03382444
Contributeur : Okina Univ Angers Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 18 octobre 2021 - 11:19:31
Dernière modification le : mercredi 20 octobre 2021 - 03:19:32

Identifiants

  • HAL Id : hal-03382444, version 1
  • OKINA : ua4610

Collections

Citation

Jacques Sohier. Féerie pour un scandale : l’art et la morale dans Lolita (1958) de Vladimir Nabokov. Revue LISA / LISA e-journal, Presses universitaires de Rennes, 2010, Non spécifié. ⟨hal-03382444⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12