Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Communication dans un congrès

De la plainte au discours dans la poésie d’Emily Dickinson

Résumé :

Considérant sans cesse, derrière l’opacité des choses, « la Vie Là-bas – derrière l’Etagère » (« And Life is over there – / Behind the Shelf » : poème 640), la poésie d’Emily Dickinson construit une rhétorique de la marge qui, loin d’enfermer dans un particularisme, permet l’accès à l’universel. Le recours à deux figures récurrentes, le chiasme et l’oxymore, permet de refléter le sujet dans les rapports complexes et ambigus qu’il entretient avec lui-même, tout en éclairant son centre élusif et ses marges instables. Dans une forme fort simple en apparence, cette poésie annonce l’entreprise ricoeurienne, qui consiste à considérer « soi-même comme un autre ». Dickinson a su jouer des ressorts d’une écriture palimpseste afin de créer de nouveaux modèles identitaires littéraires, passant ainsi « de la plainte au discours » – « de la phônè au logos », selon l’expression de Jacques Rancière. En ce sens, son écriture a ouvert la voie à celle, parfois plus théorique, mais aussi plus explicitement féministe, des écrivaines des XXe et XXIe siècles.

Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03382503
Contributeur : Okina Univ Angers Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 18 octobre 2021 - 11:27:42
Dernière modification le : mercredi 20 octobre 2021 - 03:19:32

Identifiants

  • HAL Id : hal-03382503, version 1
  • OKINA : ua4680

Collections

Citation

Pascale Denance. De la plainte au discours dans la poésie d’Emily Dickinson. Voix d'écrivaines au XIXème siècle - Journée d’études Agrégation, 2009, Nantes, France. ⟨hal-03382503⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5