Arrêt de service programmé du vendredi 10 juin 16h jusqu’au lundi 13 juin 9h. Pour en savoir plus
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Telling about southern fluctuations: Elizabeth Spencer at the back door

Résumé : Le troisième roman d’Elizabeth Spencer, The Voice at the Back Door (1956), appartient à son cycle du Mississippi. Il traite des relations raciales et de la violence sudiste, deux thèmes qui n’avaient pas bonne presse à cette époque puisque le mouvement pour les droits civiques débutait. Le roman rappelle L’intrus (1948) de Faulkner en ce qu’il met en scène la recherche du coupable du meurtre d’un homme blanc. Cet article analyse la façon dont Spencer dépeint les manières du Sud en s’interrogeant sur les relations raciales. Le roman est également lu dans le contexte de sa publication puisque Spencer fut perçue comme une traîtresse par les Sudistes. Spencer utilise des sujets impopulaires pour révéler le paradoxe au cœur de la manière de vivre sudiste et montre combien le passé se rejoue constamment dans le présent.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03382935
Contributeur : Okina Univ Angers Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 18 octobre 2021 - 13:40:02
Dernière modification le : jeudi 9 décembre 2021 - 03:35:49
Archivage à long terme le : : mercredi 19 janvier 2022 - 20:41:18

Fichier

erea-1803-8-3-numero-special-t...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Gerald Préher. Telling about southern fluctuations: Elizabeth Spencer at the back door. E-rea - Revue électronique d’études sur le monde anglophone, Laboratoire d’Études et de Recherche sur le Monde Anglophone, 2011, Non spécifié. ⟨10.4000/erea.1803⟩. ⟨hal-03382935⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

7

Téléchargements de fichiers

13