Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Présentation: Gilles Ménage, un homme de langue dans la République des Lettres

Résumé : Auteur des Observations sur la langue françoise (1672-6) 1 et du Dictionaire étymologique de la langue françoise (1694) 2 , version très enrichie des Origines de la langue françoise 3 parues près d'un demi-siècle plus tôt, Gilles Ménage est surtout connu pour son oeuvre linguistique. Ses recherches étymologiques et son travail de remarqueur ont fait l'objet des études les plus récentes à son sujet : c'est à l'occasion du tricentenaire de la parution du Dictionnaire étymologique qu'ont été publiés par Isabelle Leroy-Turcan et Terence Russon Wooldridge les actes du colloque Gilles Ménage (1613-1692) grammairien et lexicographe. Le rayonnement de son oeuvre linguistique 4. Moins centrés sur le seul Ménage, de nombreux travaux de la dernière décennie 5 , portant plus largement sur le phénomène des remarques sur la langue française qui se développent à partir de celles de Vaugelas, se sont particulièrement intéressés aux Observations. Dans la deuxième moitié du XVII e siècle s'échangent et se cherchent des discours sur la façon de rendre compte d'une langue française confrontée à la fois à la variation et à la recherche, encouragée par le pouvoir monarchique, d'une normalisation 6 : Ménage y tient sa partie, mais sa position est si originale et le statut des discours sur la langue connaît alors de telles mutations que Gilles Siouffi s'interroge ici sur l'étiquettegrammairien, philologue ou critiquequi lui conviendrait le mieux. Lorsqu'en 1701 Charles Perrault fait paraître le second tome de ses biographies des hommes illustres du XVII e siècle, il entame son portrait de Ménage sur l'apparente contradiction qu'incarne ce grammairien qui n'aurait pas appris les règles de la grammaire 7 : Celuy dont je vais parler a esté, sans doute, un des plus excellens Grammairiens de son temps. Cependant on luy a oûi dire plusieurs fois, qu'il avoit appris la Langue Latine jusqu'à l'entendre & à la parler facilement, sans presque aucun secours des Regles de la Grammaire. Il se contenta de sçavoir décliner & conjuguer, & la lecture des Auteurs avec l'aide des Traductions & des Dictionnaires luy en donna une parfaite intelligence. De là il passa à la Philosophie, ensuite il s'attacha à l'estude de la Jurisprudence.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03715822
Contributeur : Isabelle Trivisani-Moreau Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mercredi 6 juillet 2022 - 18:43:53
Dernière modification le : dimanche 24 juillet 2022 - 16:01:41

Fichier

Trivisani Ménage Présentatio...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Isabelle Trivisani-Moreau. Présentation: Gilles Ménage, un homme de langue dans la République des Lettres. Littératures classiques, Société de littératures classiques (SLC) / différents éditeurs, 2015, 88 (3), pp.7-18. ⟨10.3917/licla1.088.0007⟩. ⟨hal-03715822⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

4

Téléchargements de fichiers

0