Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Parler de ce qu’on voudrait taire : mémoires protestants au risque de la confession

Résumé : À partir d’un corpus de dix mémoires protestants partis au Refuge après la Révocation de l’Édit de Nantes, sont examinées les situations de conflits intérieurs dans lesquelles se sont trouvés leurs auteurs : il s’agit d’abord de conflits entre la foi et la morale touchant souvent à leurs propres familles et se repérant dans la pratique de la dissimulation et du mensonge. Mais la contrainte catholique a aussi pour effet de segmenter de l’intérieur une foi qui ne peut plus être pleinement vécue et va jusqu’à trouver dans l’abjuration un arrangement temporaire, en des compromissions que les auteurs peinent à dénoncer. Les marques de cette segmentation intérieure se retrouvent dans le texte où le processus de reconfiguration mémorielle laisse apparaître des failles qui sont autant celles de l’écriture que du sujet : l’écart entre temps de l’histoire et temps de la narration, les perturbations de la chronologie ou les variations énonciatives par insertion.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/hal-03719086
Contributeur : Isabelle Trivisani-Moreau Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : dimanche 10 juillet 2022 - 19:20:32
Dernière modification le : lundi 11 juillet 2022 - 03:24:03

Identifiants

Collections

Citation

Isabelle Trivisani-Moreau. Parler de ce qu’on voudrait taire : mémoires protestants au risque de la confession. Dix-septième siècle, Presses Universitaires de France, Société d'études du XVIIe siècle, 2021, Entre institutionnalisation, répression et Refuge: le protestantisme français au XVIIe siècle (1598-1715), n° 293 (4), pp.405-418. ⟨10.3917/dss.214.0405⟩. ⟨hal-03719086⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0