Arrêt de service programmé du vendredi 10 juin 16h jusqu’au lundi 13 juin 9h. Pour en savoir plus
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Molecular control of recurrent blooming in rose

Résumé : Le rosier est une plante polycarpique qui présente la capacité de fleurir plusieurs fois dans l’année (remontée de floraison). La floraison continue du rosier est due à la mutation du gène RoKSN, un homologue du répresseur floral : TERMINAL FLOWER 1 (TFL1). Au printemps, après la floraison, les rosiers non remontants accumulent RoKSN et ne refleurissent pas. La mutation du gène RoKSN affecte la sensibilité aux gibbérellines (GA). En effet, chez les rosiers non remontants, un apport exogène de GA inhibe la floraison, alors que chez les rosiers à floraison continue, la floraison n’est pas affectée. Ce lien entre un homologue de TFL1 et les GA n’a jusqu’alors été décrit chez aucune autre espèce, faisant du rosier un modèle original pour l’étude de la remontée de floraison. Les objectifs de la thèse sont d’analyser la fonction et la régulation de RoKSN et de déterminer le lien entre RoKSN et la voie des GA. La complémentation des mutants tfl1 d’A. thaliana a permis de montrer que RoKSN est un répresseur floral. Son expression ectopique chez un rosier à floraison continue conduit à l’absence de floraison en serre après plusieurs mois. Au printemps, un apport exogène de GA au cours de la transition florale mène à l’accumulation des transcrits de RoKSN, qui corrèle avec l’inhibition de la floraison. Les GA agissent également indépendamment de RoKSN en inhibant RoLFY et RoFD. Afin de comprendre le mode d’action de RoKSN, nous avons montré que RoKSN est capable d’interagir avec RoFD et qu’il existait une compétition entre RoFT (activateur floral) et RoKSN pour la liaison avec RoFD. Les conséquences de cette compétition sur la floraison sont en cours d’étude. Cette étude a permis de proposer un modèle de contrôle de la floraison chez le rosier faisant intervenir les GA et RoKSN. D’autres facteurs tels que la vernalisation sont en cours d’étude.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-angers.fr/tel-03519124
Contributeur : Laurence Hibrand-Saint Oyant Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 10 janvier 2022 - 12:26:07
Dernière modification le : vendredi 20 mai 2022 - 09:05:05

Identifiants

  • HAL Id : tel-03519124, version 1

Citation

Marie Randoux. Molecular control of recurrent blooming in rose. Plant breeding. Université d'Angers, 2012. English. ⟨tel-03519124⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9