Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Mise au point d’une méthode d’analyse déréplicative par RMN du carbone 13

Résumé : L’extraction et la purification de produits naturels peut être un travail long et fastidieux, et n’aboutissant pas forcement à des molécules pouvant être valorisées. C’est pourquoi des méthodes de déréplication se sont développées : elles permettent d’identifier les molécules d’un mélange sans avoir à les séparer, en comparant leurs signaux à des signaux de références, regroupées en bases de données. Dans ce travail, nous avons cherché à utiliser une méthode de déréplication pouvant nous permettre de rapidement identifier des acylphloroglucinols polycycliques polyprénylés (PPAPs), molécules pouvant avoir un intérêt comme outil thérapeutique afin de comprendre certains mécanismes immunitaires et inflammatoires. Nous avons d’abord pu établir que la construction de bases de données contenant des valeurs prédites, au lieu de données expérimentales, permettait de faire des analyses de déréplication de qualité. Les bases prédites ont donc été utilisées pour le reste des expériences. Après avoir passé en revue les différentes méthodes de déréplication reportées dans la littérature, nous avons décidé de développer notre propre programme de déréplication utilisant la RMN du 13C, dans l’optique de pouvoir le rendre plus discriminant que les méthodes actuelles. Pour se faire, en plus du 13C, des informations DEPT (135 et 90) sont ajoutées, permettant d’affiner les recherches par type de carbone. Une interface graphique a été également implémentée, permettant une facilité d’utilisation, mais également une interactivité des résultats, grâce à laquelle l’utilisateur peut optimiser les hypothèses faites par le programme. Cette nouvelle méthode a d’abord été testée avec succès sur différents mélanges de produits naturels, ce qui a permit de valider la qualité des résultats qu’elle produit. Enfin, la méthode a pu être appliquée sur des extraits de Garcinia bancana, ce qui a permis l’identification des PPAPs recherchés. Les molécules d’intérêt ont pu être purifiées pour de futurs test biologiques.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03783739
Contributeur : ABES STAR :  Contact
Soumis le : jeudi 22 septembre 2022 - 12:23:09
Dernière modification le : vendredi 23 septembre 2022 - 05:07:49

Fichier

these_BRUGUIERE.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03783739, version 1

Citation

Antoine Bruguière. Mise au point d’une méthode d’analyse déréplicative par RMN du carbone 13. Médecine humaine et pathologie. Université d'Angers, 2019. Français. ⟨NNT : 2019ANGE0085⟩. ⟨tel-03783739⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0

Téléchargements de fichiers

0